DÉCOUVREZ

MARGARET ATWOOD 

Margaret Atwood est une des plus grandes auteures du Canada.

Son célèbre roman “La Servante écarlate” lui a permis en 2017 de revenir sur le devant de la scène.

*

Margaret Atwood est l’une des romancières, critiques littéraires et poétesses les plus importantes du Canada.

 

Une femme forte et engagée dans différentes causes : la condition de la femme, la censure littéraire, la dégradation de l’environnement ou encore les libértes civiques - rien ne l’arrête !

 

Déjà connue et reconnue dans les années 1970, Margaret Atwood revient sur le devant de la scène en 2017 grâce à la série La Servante écarlate (The Handmaid’s Tale), de son roman éponyme de 1985.

 

Margaret Atwood est une romancière prolifique qui a écrit quatorze romans, neuf recueils de nouvelles, seize recueils de poèmes et dix volumes de non-fiction

Les jeunes années de Margaret Atwood

Née le 18 novembre 1939 à Ottawa (Canada), Margaret Eleanor “Peggy” Atwood est aujourd’hui l’une des plus grandes auteures d’Amérique du Nord.

 

Un père entomologiste pour le gouvernement canadien et une mère nutritionniste, Margaret grandit dans un environnement sain et proche de la nature, elle passe son enfance dans les forêts du Nord du Québec.

 

Son imagination est fertile et dès l’âge de 6 ans, elle écrit déjà des pièces traitant de la morale, des poèmes et un roman. Puis à l’adolescence, elle se passionne pour des sujets comme l'économie. 

Férue de poésie, un des auteurs favoris de Margaret est Edgar Allan Poe, pour ses récits noirs et mystérieux.


À l'âge de 16 ans et ne vivant que pour sa passion, l'écriture, Margaret Atwood décide qu’elle sera écrivain.

Une carrière universitaire

À 18 ans, Margaret commence ses études au collège Victoria à l'Université de Toronto, y suit les cours de Jay Macpherson et de Northrop Frye et obtient un baccalauréat ès arts en 1961.

Margaret Atwood reçoit la médaille E. J. Pratt pour son recueil de poème Double Persephone, puis poursuit ses études au Radcliffe College.

Elle obtient une maîtrise en littérature anglaise en 1962 avant de prolonger ses études à l'Université d’Harvard pendant quatre ans.

Margaret enseignera tour à tour à l'Université de la Colombie-Britannique, à l'Université Concordia à Montréal, à l'Université de l'Alberta, à l'Université York à Toronto et à l'Université de New York.
 

Une femme visionnaire

Entre 1968 et 1973, Margaret travaille comme rédactrice pour House of Anansi Press et comme caricaturiste et rédactrice pour This Magazine.

En 1972, Margaret Atwood écrit un essai qui changera complètement la vision des Canadiens sur leur littérature. “Survival: A Thematic Guide to Canadian Literature” - ce livre est rapidement ajouté au programme scolaire.

C’est également cette année-là qu’elle connaît un premier grand succès avec son deuxième roman, Surfacing - sur l'émergence du nationalisme canadien.

Puis en 1985, c’est la consécration pour Margaret Atwood, le roman qui la fera connaître dans le monde entier, est publié The Handmaid’s Tale (La Servante écarlate) - Ce roman décrit un futur dystopique où la religion domine la politique dans un régime totalitaire et où les femmes sont dévalorisées jusqu'à l'asservissement.

Elle reçoit le prix Arthur-C.-Clarke en 1987 pour ce best-seller mondial.

Fort de son succès, le livre a été adapté au cinéma par Volker Schlöndorff en 1990 et a fait l'objet d'une série télévisée en 2017.

Le top 5 des livres de Margaret Atwood par nos libraires

1. La servante écarlate

2. Les Testaments

3. Le dernier homme

4. Captive

5. C'est le coeur qui

lâche en premier

Etiquettes littéraires

Science-fiction

Littérature canadienne

Féminisme

Dystopie

Liberté

Religion

Un style unique

Margaret Atwood est une adepte du roman d’anticipation, elle dépeint souvent des univers futuristes, pessimistes et terrifiants.

 

C’est le cas de son tout dernier roman The Heart Goes Last (C’est le cœur qui lâche en dernier) - très au goût du jour, ce livre est une implacable satire de nos vices et travers qui nous enferment dans de viles obsessions lorsque le monde entier est en passe de disparaître.

 

Maniant un langage inventif et une grande force d’écriture, Margaret brise les frontières traditionnelles entre fiction et poésie.

 

Elle vit actuellement à Toronto, avec Graeme Gibson, son deuxième mari avec qui elle a trois enfants.

Retrouvez Margaret Atwood aux éditions Robert Laffont

Étiquettes littéraires : Science-fiction, littérature canadienne, féminisme, dystopie, liberté, religion.

Si vous êtes fan de Margaret Atwood, nos libraires vous recommandent les livres suivants  

1. Le pouvoir de Naomi Alderman (Calmann Levy)

Une écriture électrique. Un rythme endiablé. Si le pouvoir change de camp, pour le meilleur comme pour le pire, ne passez pas à côté : Lisez ce livre !

2. Les heures rouges de Leni Zumas (Les Presses de la Cité) 

États-Unis, demain. Avortement interdit, adoption et PMA pour les femmes seules sur le point de l'être aussi. Non loin de Salem, Oregon, dans un petit village de pêcheurs, cinq femmes voient leur destin se lier à l'aube de cette nouvelle ère. 

3. Vox de Christina Dalcher (Pocket)

Jean McClellan est docteure en neurosciences et  désormais, même si elle le voulait, impossible de s’exprimer : comme toutes les femmes, elle est condamnée à un silence forcé, limitée à un quota de 100 mots par jour. 

Les auteurs similaires

Pour aller plus loin

Si vous aimez l’évasion et la découverte littéraire, nous vous invitons à tester notre abonnement livres qui permet de recevoir tous les mois un livre choisi rien que pour vous par l’un de nos libraires indépendants partenaires !

Les cartes cadeaux d’abonnement sont aussi une bonne idée cadeau pour tous les curieux, ainsi que les coffrets en édition limitée.