Rien ne t’appartient
de Nathacha Appanah

Se réinventer pour survivre.

Découvrez

Rien ne t’appartient - Nathacha Appanah

Pour la rentrée littéraire 2021, Nathacha Appanah publie aux Éditions Gallimard son dixième roman intitulé Rien ne t’appartient. Le titre évoque la privation, l’arrachement. Ce dont a dû se dépouiller le protagoniste de l’histoire, c’est son identité. Pour survivre, Vijaya devient Tara ; et au fil des années, Tara oublie Vijaya. L’équilibre de Tara bascule avec la mort de son mari. Vijaya prend alors de plus en plus de place à l’intérieur de son corps et Tara se souvient, progressivement.

​Nathacha Appanah use de nombreuses ellipses narratives pour nous transmettre ces souvenirs qui ressurgissent chez Tara - et avec eux la petite fille qu’elle était. Tara se retrouve face aux ombres de son passé qu’elle doit affronter pour avancer. Les souvenirs se délient, et la voilà qui revit les drames de son enfance.

Le deuil comme catalyseur

L’auteure utilise habilement le thème du deuil pour révéler celui de l’identité. Après la mort de son mari, Tara ne peut plus refouler ce qu’elle a vécu depuis son enfance. Son mari, Emmanuel, était un médecin. Une catastrophe préside à cette rencontre : un tsunami, dont Vijaya ressort vivante et amoureuse. À ce moment-là, Vijaya devient Tara. Elle a construit son identité autour de son mari. Lorsque son mari meurt, son identité n’a plus de prise, plus de réelle raison d’être et Vijaya grandit de nouveau en elle. Vijaya n’a jamais été en paix, le deuil est donc pour elle un terrain propice à sa réminiscence. Pour survivre, il lui fallait une nouvelle identité. Désormais, pour faire son deuil, il lui faut recouvrir ses souvenirs.

Une enfance saccagée

Comme tous les enfants, Vijaya a connu l'insouciance. Son père était un intellectuel et sa mère une magicienne, ce qui laissait présager une enfance heureuse. Mais, dans son pays, l’enfance insouciante n’existe pas. Avant, elle aimait la danse, le bharata natyam (entre danse classique et arts martiaux) ; puis elle a connu l’oppression. Une succession de drames vont la rendre sauvage, muette et la conduire au refuge des filles abandonnées où la vie est morne. Viajaya est une indésirable que les enfants autour d’elle pointeront du doigt en la qualifiant de “chien méchant”. Elle ne connaîtra la paix qu’après la colère des eaux et sa rencontre avec Emmanuel.

Nathacha Appanah

Nathacha Appanah est une auteure et journaliste mauricienne vivant en France et écrivant en français. Elle vit en France depuis 1998 où elle poursuit d’abord sa carrière en tant que journaliste, autant via des articles papiers que des reportages radio. C’est en 2003 qu’elle commence sa carrière d’écrivain avec la publication de son titre Les Rochers de Poudre d’Or aux éditions Gallimard. Elle traite dans ce roman de travailleurs indiens remplaçants les esclaves dans le travail de la canne à sucre au sein de l’Île Maurice. Nous voyons donc bien que l’histoire de son pays et de sa famille l’influence dans son écriture. Nombre de ses écrits ont reçu divers prix.

Pour la rentrée littéraire 2021, Nathacha nous offre un récit bouleversant, à l’écriture intimiste et singulière. Nous vous invitons vivement à découvrir l’histoire de Vijaya, une femme qui a dû se réinventer pour survivre !

    

Si vous êtes intéressé par ce roman, vous serez susceptible de craquer pour notre coffret livres "Femmes Inspirantes" contenant 3 livres mettant en lumière des autrices et héroïnes inspirantes, et des surprises.

Étiquettes littéraires 

THRILLER-75.jpg

Rentrée littéraire 2021
Roman
Littérature française
Littérature mauricienne
Deuil
Solitude
Enfance
Drame
Danse

Cliquez ici pour découvrir ce coffret !

Les livres de Nathacha Appanah préférés de nos libraires partenaires

1984.jpeg

Tropique de la violence

1984.jpeg

Le Dernier Frère

1984.jpeg

Une année lumière

1984.jpeg
1984.jpeg

Petit éloge des fantômes

La noce d’Anna

Si vous avez aimé Rien ne t’appartient,
nos libraires vous recommandent les livres suivants

1984.jpeg

1. Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan (JC Lattes)


Delphine de Vigan raconte sa famille, remontant ses souvenirs dans ceux qu’ils peuvent avoir de beau ou de désastreux. Elle raconte le bonheur qui s’écoule dans le tonneau des Danaïdes, ces failles qui empêchent les sentiments positifs de persister.

1984.jpeg

2. Cœur de bois de Henri Meunier et Régis Lejonc (Notari)


Aurore se rend régulièrement dans une maison au fin fond de la forêt pour rendre visite à son habitant qui n’est autre qu’un loup. Ce conte philosophique donne des pistes sur la façon dont transformer et dépasser une épreuve, sur la résilience.

blanc.PNG

3. Tant bien que mal de Arnaud Dudek (Alma)


Un petit garçon rencontre un homme sur le chemin de la maison, lui demandant s’il peut l’aider à chercher son chat. C’est cet événement qui va marquer un tournant pour ce petit garçon. Tant bien que mal raconte la vie et la croissance d’un enfant violé, du traumatisme jusqu’à sa vie quotidienne de père de famille. Adulte, il reconnaîtra son agresseur.

Des auteurs similaires

1984.jpeg
1984.jpeg

          

Pour aller plus loin
 

Si vous aimez l’évasion et la découverte littéraire, nous vous invitons à tester notre abonnement livres qui permet de recevoir tous les mois un livre choisi rien que pour vous par l’un de nos libraires indépendants partenaires !

Les cartes cadeaux d’abonnement sont aussi une bonne idée cadeau pour tous les curieux, ainsi que les coffrets en édition limitée.