DÉCOUVREZ
Antonietta, lettres à ma disparue

de Gérard Haddad

Quand l’amour se confronte à la maladie.
*

Antonietta.jpg

Pour la rentrée littéraire 2021, Gérard Haddad parle à sa femme à travers son livre, sa femme qui n’est plus vraiment là. Comment retrouver son chemin lorsque la vie y sème les graines de la maladie ? Ce chemin vers la déchéance, la dégénérescence, la perte de la dignité humaine qu’il faut affronter avec l’être aimé. Les moments de vie qui s’amincissent, les amis qui se font de plus en plus rares, c’est toute une vie qui se trouve bouleversée, une vie qu’il faut réapprendre à aimer. D’autant que l’épidémie de COVID-19 aggrave ce sentiment de solitude.

Antonietta, lettre à ma disparue est une ode de Gérard Haddad à sa femme. Avec une justesse infinie, il nous livre les étapes de l’acceptation de la maladie, et la vie qui se reconstruit une fois cette étape accomplie.

Retour vers le passé

Les livres de Gérard Haddad préférés de nos libraires partenaires

Tout au long de son témoignage, Gérard Haddad nous raconte des moments de vie. Il retrace leur vie de couple, du début jusqu’à l’arrivée de la maladie - et au-delà. La rencontre, la vie quotidienne, les disputes et les souvenirs plus tendres. Ces nuits de passions charnelles, ces conversations enflammées, cette entente intellectuelle, ces voyages partagées ; autant de choses qui les rapprochaient et qui sont mises à mal par la maladie. Gérard Haddad n’a pas été irréprochable dans leur vie conjugale, mais il est profondément amoureux de sa compagne. La maladie permet à leur amour de se renouveler, de prendre une nouvelle forme, plus puissante et plus intense. C’est une renaissance. Vivre à deux, c’est aussi passer par des moments forts, si douloureux qu’on penserait qu’ils nous anéantiraient, mais qui finissent pas nous rapprocher. Dans l’épreuve, l’amour est éprouvé lui aussi. Ces lettres sont autant de mots dans lesquels transparaît l’amour que Gérard éprouve pour sa compagne.

1. Le Jour où Lacan m’a adopté

Le jour où Lacan m_a adopté.jpg

La maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui entraîne progressivement et irréversiblement nombre de fonctions mentales dont la mémoire. D’abord, c’est la mémoire immédiate qui s’amoindrit, pour finalement se généraliser aux souvenirs les plus ancrés. Le déficit cognitif se fait progressivement. Au stade le plus sévère, la personne atteinte se retrouve incapable d’interagir avec son entourage ou de contrôler ses gestes. Elle a besoin d’aide pour les actions du quotidien, ses muscles se raidissent. Aujourd’hui, cette maladie est incurable, bien qu’un certain nombre de pistes soient étudiées, notamment du fait d’études sur le sommeil. Par ailleurs, un album de musique électronique tente de retranscrire la progressivité avec laquelle s’instaure la maladie d’Alzheimer. Il s’agit de Everywhere at the End of Time de Caretaker.

2. Dans la main droite de Dieu

Dans la main droite de Dieu.jpg

3. Monsieur Jean

Monsieur jean.jpg

Gérard Haddad

Gérard Haddad est un médecin psychiatre, psychanalyste et ingénieur agronome. Également, il traduit depuis l’hébreu et publie des livres et des essais. Il a également eu un rôle d’éditeur. En tant qu'écrivain, il publie parfois sous le nom de Moshe Haddah. Gérard Haddad a effectué une psychanalyse avec l’éminent Jacques Lacan, au cours de laquelle il va renouer avec la religion. Il racontera ces douze années de psychanalyse dans son ouvrage Le Jour où Lacan m’a adopté. Il a également co-écrit deux ouvrages relatifs à la psychanalyse avec son épouse Antonietta Haddad.

Pour la rentrée littéraire 2021, c’est tout en pudeur que Gérard Haddad nous livre une épreuve de sa vie. Avec beaucoup de justesse et d’amour Antonietta, lettres à ma disparue est un récit bouleversant que nous ne pouvons que vous recommander !

4. Manger le livre

Manger le livre.jpg

5. Le Complexe de Caïn

Le complexe de Caïn.jpg

Étiquettes littéraires

Rentrée littéraire 2021

Témoignage

Maladie

Alzheimer

Amour

Si vous avez aimé Antonietta, lettres à ma disparue,
nos libraires vous recommandent les livres suivants

Une existence tranquille.jpg

1. Une existence tranquille de Kenzaburo Oé (Gallimard)

Kenzaburo Oé est le père d’un enfant porteur d’un handicap, et cela a beaucoup affecté sa manière d’écrire, les thèmes qu’il traite. Publié initialement en 1964, le récit se fait à travers le voix de Mâ. Elle consigne  sa famille dans son journal, et particulièrement son petit frère, atteint d’un handicap mental important, dont elle a à s’occuper après le départ de ses parents pendant huit mois.

Brosses à dent.jpg

2. Quand maman plantait des brosses à dent de Christelle Bardet (Plon)

Christelle nous livre un témoignage sur l’accompagnement de sa mère dans la maladie d’Alzheimer. Elle nous raconte la vie quotidienne, la maladie qui s’installe, le placement en institution. Parfois drôles, parfois pleins d’amour, parfois poétiques, ces récits de vie nous aident à comprendre la maladie.

J_ai peur d_oublier.jpg

3. J’ai peur d’oublier de Fabienne Piel (Michel Lafon)

Cette maladie qui touche prioritairement les personnes âgées atteint également Fabienne alors qu’elle a 45 ans. Elle nous livre son témoignage d’une vie “normale” qu’elle réussit à avoir grâce à son entourage.

Des auteurs similaires

Kenzaburo Oé.jpg
Christelle Bardet.jpeg
Fabienne Piel.jpg

Pour aller plus loin

Si vous aimez l’évasion et la découverte littéraire, nous vous invitons à tester notre abonnement livres qui permet de recevoir tous les mois un livre choisi rien que pour vous par l’un de nos libraires indépendants partenaires !

Les cartes cadeaux d’abonnement sont aussi une bonne idée cadeau pour tous les curieux, ainsi que les coffrets en édition limitée.