DÉCOUVREZ
La librairie de Téhéran 

de Marjan Kamali

Une histoire d’amour sur fond de résistance.
*

La librairie de Téhéran.png

Pour la rentrée littéraire 2021, Marjan Kamali publie son premier roman, intitulé La Librairie de Téhéran, au éditions Hauteville. Les éditions Hauteville font en fait partie du groupe Bragelonne, spécialisé dans la littérature de l’imaginaire. Il s’agit en fait du catalogue littérature de Milady qui s’est séparé pour devenir les éditions Hauteville, avec comme volonté de mettre un accent particulier sur la place des femmes, dont Marjan Kamali fait désormais partie. Elle a décidé de se consacrer à l’écriture, et c’est ainsi qu’elle nous propose ce premier roman, particulièrement bien mené.

Dans La Librairie de Téhéran, Marjan Kamali écrit une histoire d’amour poignante, mais elle questionne aussi un pays en transition. Elle y aborde des questions plus “sérieuses”.

Une histoire d’amour époustouflante

Marjan Kamali nous livre sa vision de l’amour dans ce livre : un sentiment impérissable qui lutte contre vents et marées. L’amour, pour Marjan Kamali, est une histoire de destinée, c’est ainsi qu’elle écrit “Les amoureux ne se rencontrent jamais par hasard, chacun abrite l’autre dans son cœur depuis le début”. Mais c’est aussi l’amour de la cuisine traditionnelle que nous dépeint Marjal Kamali, avec des descriptions à faire saliver. Une fois le roman terminé, l’envie irrépressible nous prend de se rendre à Téhéran pour y goûter la cuisine, qui lie les personnages. Dans ce livre, l’amour s’exprime aussi par la cuisine, par les moments partagés autour d’un repas - il en va de même pour les sentiments d’affection et d’amitié. La cuisine permet aussi de faire le lien avec le pays et d’être témoin de l’attachement que portent les personnages pour l’Iran. Ils nous emmènent à la découverte de l’Iran, parfois avec nostalgie, parfois avec colère, mais toujours avec un soupçon d’amour.

Un pays en pleine instabilité

1953, c’est l’année où débute ce roman, mais c’est aussi l’année de l’opération Ajax. Cette opération, menée par la CIA et le MI6, services de renseignements des États-Unis et du Royaume-Uni, avait pour but la destitution du Premier ministre iranien, à savoir Mohammed Mossadegh. Ce dernier a été remplacé dans ses fonctions par Falzlollah Zahedi. Nombre de manifestations ont lieu cette année, notamment lorsque le Chah - roi d’Iran - a fui le pays. Alors, de massives manifestations pro-Chah ont été organisées. Le pays est alors en plein instabilité politique, entre les nombreux changements au pouvoir, les conflits pour le pouvoir, les changements d’alliance et l’effondrement de l’industrie pétrolière. L’année 1953 est une année particulièrement mouvementée pour son peuple, bloqué entre tradition et modernité. Ce livre nous propose ainsi des réflexions sur la société, les systèmes de caste, la place des femmes et les révolutions qui ont fait rage dans le pays.

Pour la rentrée littéraire 2021, Marjan Kamali nous instruit et nous fait grandir ! Ce roman nous parle de l’Iran, de ce que signifiait vivre à Téhéran en 1953.

Étiquettes littéraires

Rentrée littéraire 2021

Roman

Littérature contemporaine

Romance

Résistance

Politque

Iran

Cuisine

Si vous avez aimé La librairie de Téhéran,
nos libraires vous recommandent les livres suivants

La perle et la coquille.jpg

1. La Perle et la coquille de Nadia Hashimi (Milady)

Ce roman, publié en 2014, se propose d’explorer les conditions des femmes en Afghanistan. Nous suivons Rahima qui, suivant la tradition des bacha posh, se travestit pour devenir Rahim, lui permettant ainsi la découverte de la liberté.

Le silence d_Isra.jpg

2. Le Silence d’Isra de Etaf Rum (L’Observatoire)

Le Silence d’Isra nous permet de découvrir la force émancipatrice de la littérature, notamment pour les femmes. Nous suivons l’histoire d’Isra, mariée de force, puis celle de sa fille, Deya, bien décidée à changer le cours de son destin et à ne pas suivre le même chemin que sa mère.

Soufi, mon amour.jpg

3. Soufi, mon amour de Elif Shafak (10/18)

Engagée comme lectrice à l’aube de ses quarante ans, Ella va découvrir le soufisme en lisant un manuscrit de Aziz Z. Zahara. Ce manuscrit raconte la rencontre de l’auteur avec Shams Tabriz, célèbre derviche. C’est ainsi que lui vint la révélation et l’amour du soufisme.

Des autrices similaires

Nadia Hashimi.jpg
Etaf Rum.jpg
Elif Shafak.jpeg

Pour aller plus loin

Si vous aimez l’évasion et la découverte littéraire, nous vous invitons à tester notre abonnement livres qui permet de recevoir tous les mois un livre choisi rien que pour vous par l’un de nos libraires indépendants partenaires !

Les cartes cadeaux d’abonnement sont aussi une bonne idée cadeau pour tous les curieux, ainsi que les coffrets en édition limitée.