DÉCOUVREZ
La Maison des solitudes

de Constance Rivière

Quand la Maison révèle des secrets de famille.
*

La Maison des solitudes.jpeg

Pour la rentrée littéraire 2021, Constance Rivière publie son deuxième livre intitulé La Maison des solitudes aux éditions Stock. Ce livre trouve une résonance dans la vie de l’auteure, puisqu’il a été écrit suite au décès de sa propre grand-mère dont elle était très proche. Dans un placard de sa maison pourtant à la vue de tous se dérobaient des écrits retrouvés par dizaine. Ils n’avaient jamais été lus et ne semblaient pas avoir été rédigés pour l’être. C’est alors qu’elle se questionne sur la figure grand-parentale et plus particulièrement grand-maternelle, sur les secrets préservés qui sautent des générations.

La Maison des solitudes nous transporte avec fulgurance dans une maison où les rires traversent les murs mais où des mystères plus sombres restent cloîtrés derrière une porte jaune, dont l’accès est formellement interdit.

Un autre titre de Constance Rivière 

L’empêchement comme point de départ

Depuis petite-fille, Elisabeth se sait habitée par un secret qui n’est pas le sien, un secret qui pèse sur elle et l’empêche d’une quelconque façon. L’empêchement, c’est aussi ce qui va lui donner la force de percer ce mystère. Les derniers jours qui précèdent la mort d’un être cher sont ceux dans lesquels les questions restées en suspens doivent trouver réponse. Le temps se rétrécit au rythme où l’urgence surgit, celle de comprendre tous les non-dits, de se confronter aux conversations qui ont été repoussées ou empêchées. N’ayant pas l’accès à la chambre de sa grand-mère, la conversation avec cette dernière lui est rendue interdite. Elle résiste et attend dans le couloir autant de temps que nécessaire. Par cet acte, elle résiste en même temps au silence imposé par sa famille depuis sa tendre enfance, se mettant alors en quête d’indices pour reconstituer les bribes de ce secret.

1. Une fille sans histoire

Une fille sans histoire.jpeg

Mère lune et grand-mère soleil

Elisabeth ne rencontre sa grand-mère qu’à l’âge de sept ans. Avant, cette dernière passait son temps en voyage. Le début de leur relation est assez distant. La grand-mère ne sait pas réellement comment interagir avec sa petite ville. Finalement, elles s’apprivoisent et finissent par tisser un lien fort, indéfectible. Elisabeth passe par la suite tous ses étés chez sa “grand-mère soleil”, comme elle l’appelle. Elle se souvient avoir été aimée par sa mère dans son enfance jusqu’à ce qu’elle soit comme empêchée. C’est donc sa grand-mère qui va lui donner cette affection, cette tendresse et cette joie de vivre dont elle a besoin. Plus la petite fille se rapproche de sa grand-mère, plus la mère s’éloigne de sa fille. Mère lune et grand-mère soleil sont intimement liées mais restent à distance. Une réconciliation est-elle possible, après tant d’années écoulées ? Cela fait des années qu’Elisabeth n’a pas côtoyé sa mère.

Quand les murs se délient

La figure de la grand-mère telle qu’elle se dessine dans notre esprit est souvent un mélange entre tendresse inconditionnelle et mystère. Le passé de nos grand-parents est souvent passé sous silence, ils sont désormais des esprits rassurants plutôt que des corps fonctionnels. Les grand-parents ne parlent pas, ou parlent peu. C’est donc auprès de la maison qu’Elisabeth va trouver des réponses. La Maison sera un des personnages les plus importants de l’histoire, celle qui révélera les secrets. Cette Maison, c’est aussi la maison d’enfance de sa mère. Elle connaît donc tous les secrets. Elle a assisté à la formation du mystère, au silence qui s’installe et a tout gardé en mémoire. Dans cette charmante maison du Sud-Ouest qu’Elisabeth a toujours connu emplie de rires et de joie, une porte jaune noircit le tableau. Lorsque, adolescente, Elisabeth va insister pour l’ouvrir, sa grand-mère se mettra dans un état de colère intense. Cette porte qui mène vers le grenier livre une première partie du secret. Son ouverture ne l'emmène toutefois pas jusqu’à la compréhension du secret. Ce sont des premiers indices qui s’ouvrent à elle. Cette porte n’est pas sans rappeler celle de Barbe Noire. Tout au long du roman Constance Rivière fait de nombreuses références à des contes.

Constance rivière

Constante Rivière, aussi haute fonctionnaire travaillant au Défenseur des droits, est une auteure française. Elle est également active dans le militantisme politique, ayant notamment participé à la campagne électorale de François Hollande en 2012. Sous sa présidence, elle a exercé pendant un an en tant que conseillère spéciale chargée de la culture et de la citoyenneté. Son premier roman paraît en 2019 sous le nom de Une fille sans histoire.

La Maison des solitudes est un voyage au cœur de l'indicible, du non-dit qui reste sur le cœur, d’un mystère que l’on cherche à percer. Avec une sensibilité certaine, Constance Rivière décrypte les étapes d’un mystère enfoui.

Étiquettes littéraires

Rentrée littéraire 2021

Littérature française

Roman

Secret

Mystère

Famille

Hôpital

Si vous avez aimé La Maison des solitudes,
nos libraires vous recommandent les livres suivants

La carte postale.jpg

Anne Berest et sa famille reçoivent chez eux, un matin d’hiver, une carte postale anonyme. Sur son recto, une illustration de l’Opéra Garnier ; au verso, quatre prénoms. Ces quatre prénoms correspondent à des membres de la famille d’Anne, côté maternel. Personne ne connaît ces quatre noms. Mise de côté durant une vingtaine d'années, cette carte postale refait surface. Quand Anne Berest aide sa fille pour un devoir d’école, elle décide enfin de se pencher sur la carte et les mystères qu’elle renferme. 

S_adapter.jpeg

Un petit garçon né dans une famille dans les Cévennes. Porteur d’un handicap, sa naissance va bouleverser l’équilibre de la famille. Cette histoire est décrite à travers les yeux des autres membres de la fratrie, mais aussi par les pierres de la maison qui vont s’animer et révéler les secrets.

Le cercle des femmes.jpg

3. Le Cercle des femmes de Sophie Brocas (Julliard)

Quatre générations de femmes se retrouvent réunies à l’occasion de la mort de l’arrière grand-mère de Lia, vingt ans. Elles partagent alors leur intimité et leur deuil durant quelques jours. Là-bas, en triant les affaires de la défunte, Lia découvre, consigné dans des carnets de notes et des lettres, un secret de famille enfoui depuis soixante ans.

Des autrices similaires

Anne Berest.jpg
Clara Dupont-Monod_edited.jpg
Sophie Brocas.jpg

Pour aller plus loin

Si vous aimez l’évasion et la découverte littéraire, nous vous invitons à tester notre abonnement livres qui permet de recevoir tous les mois un livre choisi rien que pour vous par l’un de nos libraires indépendants partenaires !

Les cartes cadeaux d’abonnement sont aussi une bonne idée cadeau pour tous les curieux, ainsi que les coffrets en édition limitée.