DÉCOUVREZ
Le Fils de l’homme

de Jean-Baptiste Del Amo

Un roman angoissant, intemporel et bouleversant.
*

Le fils de l_homme.jpg

Après Règne animal, Jean-Baptiste Del Amo s’empare à nouveau de la thématique de la transmission filiale de la brutalité. Avec Le Fils de l’homme publié en 2021 aux éditions Gallimard, l’auteur aborde également l’enfance confrontée à la violence, l’innocence qui se heurte et vole en éclat. Hommes et nature se heurtent, interagissent parfois avec douceur, parfois avec brutalité. Le point de départ de tout cela, c’est le retour d’un père auprès de sa femme et de son fils. Il les emmène haut dans les montagnes, au cœur d’une maison en lambeaux isolée du monde où il exercera son emprise. C’est un aller sans retour auprès d’un père qui sombre progressivement dans la folie.

À travers les yeux d’un enfant

Les livres de Jean-Baptiste Del Amo préférés de nos libraires partenaires

Jean-Baptiste Del Amo fait le choix de raconter l’histoire du point de vue de l’enfant. Ainsi, il peut traiter de l’enfance dans sa face sombre, lorsque cette dernière se heurte et se brise contre la violence, la brutalité, lorsque l'enfance est versée sans préambule dans le monde des adultes. La tension se fait sentir dès le début du roman, lorsque mère et fils s’échangent des regards inquiets dans la voiture qui les mènera dans cette terrible maison. L’auteur choisit de faire passer peu de choses par la parole, privilégiant les corps qui se meuvent, les gestes qui trahissent aux longs dialogues parfois vides de sens. Partir du point de vue de l’enfant nous permet également de découvrir la nature différemment. 

1. Une éducation libertine

Une éducation libertine.jpg

La place de la nature

L’enfant a grandi dans une maison d’un quartier ouvrier et n’a donc que peu côtoyé la nature. Une fois dans la montagne, elle devient omniprésente. Il la découvre alors seulement. Dans un premier temps, elle lui semble hostile, dangereuse, effrayante à cause des animaux qui y règnent et des bois dont on n’aperçoit pas le bout. Parfois menaçante, parfois symbolique et parfois réconfortante, la nature prend pour ce jeune garçon une dimension très sensuelle. Il s’y créera un refuge parmi les épaisses racines d’un vieux noyer. Du fait des descriptions très imagées de Jean-Baptiste Del Amo, la nature semble animée d’une force exceptionnelle. Toute sa grandeur, sa volonté et sa volonté y sont retranscrites. Ce paysage qui pourrait être celui de vacances d’été plaisantes est finalement celui dans lequel émerge la folie du père. Dans ce huis-clos, la nature semble se refermer sur elle-même et les emprisonner. Cette nature qui s’étend vers l’infini paraît paradoxalement étroite et étouffante. La nature oscille donc entre menace et enchantement.

Jean-Baptiste Del Amo

Jean-Baptiste Garcia, de son nom de plume Jean-Baptiste Del Amo, est un auteur français. Il publie son premier écrit en 2006. Il s’agit d’une nouvelle, intitulée Ne rien faire, pour laquelle il reçoit le Prix du jeune écrivain de langue française. Il a opté pour un nom de plume du fait de la publication la même année chez Gallimard de son premier roman et de celui de Tristan Garcia, un autre auteur toulousain. Avec ce premier roman, Une éducation libertine publié en 2008, Jean-Baptiste Del Amo reçoit le Prix Goncourt du premier roman à l’unanimité. L’année d’après, il obtient la médaille d’argent du prix François Mauriac. Ses œuvres ont pour thèmes récurrents la sexualité, le rapport au corps, la quête identitaire ainsi que la mort. Outre sa carrière d’écrivain, Jean-Baptiste Del Amo s’intéresse également au cinéma puisqu’il écrit et réalise Demain il fait beau en 2018, un court-métrage.

Le Fils de l’homme est un roman intemporel et bouleversant. La plume de Jean-Baptiste Del Amo, à la fois rude et très poétique, réussit à transporter son lecteur dans un univers singulier. Le Fils de l’homme est la construction d’un mythe.

2. Règne animal

Règne animal.jpg

3. Le Sel

Le sel.jpg

4. Pornographia

Pornographia.jpg

5. L214 : Une voix pour les animaux

Une voix pour les animaux.jpg

Étiquettes littéraires

Rentrée littéraire 2021

Littérature française

Huis clos

Nature

Violence familiale

Si vous avez aimé Le Fils de l’homme,
nos libraires vous recommandent les livres suivants

Règne animal.jpg

1. Règne animal de Jean-Baptiste Del Amo (Gallimard)

Nous suivons ici cinq générations d’une exploitation familiale destinée à devenir un élevage porcin. Ce roman traite de la transmission de la violence et de l’humanité qui s’acharne à dominer la nature.

La bête en elles.jpg

2. La Bête en elles de Camille Lysière (Eyrolles)

À travers les époques, nous suivons la vie de quatre femmes qui ont en commun d’avoir subi une épreuve particulièrement douloureuse. Toutes voient leur destin être brisé par un viol, le silence et la rage s’installer en elles.

CHien(loup.jpg

3. Chien-Loup de Serge Joncour (Gallimard)

Nous suivons l’histoire d’un petit village du Lot dont l’auteur déterre le passé pour mieux comprendre le présent. Il met en scène un couple moderne parti là-bas pour l’été, confrontés à la violence et redécouvrant la nature. La maison qu’ils habitent momentanément porte une histoire sanglante. Et il y a ce chien-loup, sans collier, qui s’impose aux deux amants le soir de leur arrivée.

Des auteur.es similaires

Camille Lysière.jpg
Serge Joncour.jpg

Pour aller plus loin

Si vous aimez l’évasion et la découverte littéraire, nous vous invitons à tester notre abonnement livres qui permet de recevoir tous les mois un livre choisi rien que pour vous par l’un de nos libraires indépendants partenaires !

Les cartes cadeaux d’abonnement sont aussi une bonne idée cadeau pour tous les curieux, ainsi que les coffrets en édition limitée.