L’inexistence 

de David Turgeon

Une fiction au réalisme prodigieux.

Découvrez

L’inexistence - David Turgeon

Au sein de l’Empire, pays construit sur les cendres de la Kadie qui voit sa langue et sa culture disparaître, nous suivons les joies et les déboires d’un groupe d’amis de la ville de Privine. Nous découvrons ces terres et ses problématiques à travers les yeux de Carel Ender, fonctionnaire de l’administration impériale et aspirant écrivain. Les souvenirs de cette communauté vont être totalement effacés jusqu’à ce qu’une photographie parvienne à Sabine Oloron et qu’elle croise le nom de Carel Ender.

L'inexistence de David Turgeon paraît en 2021 aux éditions Le Quartanier. Ce cinquième roman est une ôde à ces “petites mains” oubliées de l’Histoire, celles qui ne la marquent pas à travers les siècles mais qui participent à un époque, à un geste dans une direction.

Carel Ender et ses proches

Sur cette photo du café Ludwig apparaissent quatre amis aux destins qui s’entrecroisent. La protagoniste est en fait kadien d’origine, sans pourtant réellement croire au kadisme, religion alors ancienne et menacée. Il souffre d’un malaise existentiel, errant dans les couloirs de sa vie, obsédé par son amie Nina dont il est secrètement amoureux. Il aspire à devenir écrivain mais n’écrit quasiment pas, comme bloqué. Nous le suivons alors à travers ses différentes réflexions, lui et tous ses compagnons. Entre engagement artistique, politique, amours et inquiétudes, ces quatres personnages partagent plus qu’une amitié. Ils vivent ensemble la fin d’une époque qu’ils voient se profiler.

Une allégorie des préoccupations contemporaines

Il y a des auteurs qui prédisent un avenir possible au travers de dystopies et d’autres qui décortiquent les problématiques sociales. David Turgeon use de la fiction pour interroger des problématiques actuelles, se servant d’un passé historique fictionnalisé. Vous aurez probablement reconnu les similitudes entre le judaïsme et le kadisme. Le roman prend place dans un contexte d’avant-guerre, nous la sentons se préparer. C’est un peu l'Autriche d’avant-guerre qui est dépeinte en sous-texte de la ville de Privine, avec ses problèmes d’immigration, d'intolérance, d’exclusion autant raciale qu’économique. La question de l’hégémonie d’une langue est également mise en évidence. David Turgeon met ainsi en garde contre des dérives qui se sont déjà produites et qui, selon toutes logiques, se reproduiront car tout n’est qu’éternel recommencement.

David Turgeon

David Turgeon est un artiste multi-casquettes puisqu’il est dessinateur, romancier, dramaturge, musicien, critique de bande dessinée et essayiste. Il commence sa carrière dans le dessin en 2006 avec son album La Muse récursive publié aux éditions Fichtre. Il reçoit le prix Bédélys Indépendant en 2010 pour la bande dessinée Les Pièces détachées. David Turgeon est reconnu pour l’originalité et l’unicité de ses œuvres. À côté de son penchant artistique et universitaire, il exerce aussi en tant qu’informaticien.

L’inexistence est déjà un grand classique de la littérature française. David Turgeon manie la langue avec l’habileté d’un artiste accompli pour nous offrir ce roman incontournable. Foncez !

           

Si vous êtes intéressé par le roman L'inexistence, vous serez susceptible de craquer pour notre coffret livres "De Grands Classiques Méconnus" contenant 4 grands succès littéraires méconnus et des surprises.

Étiquettes littéraires 

THRILLER-75.jpg

Rentrée littéraire 2021
Littérature française
Immigration
Judaïsme

Cliquez ici pour découvrir ce coffret !

Les livres de David Turgeon préférés de nos libraires partenaires

1984.jpeg

Le Continent de plastique

1984.jpeg

Simone au travail

1984.jpeg

La Revanche de l’écrivaine fantôme

1984.jpeg
1984.jpeg

              

Les Bases secrètes

Si vous avez aimé L’inexistence,
nos libraires vous recommandent les livres suivants

1984.jpeg

Le Pouvoir de Naomi Alderman (Calmann-Lévy)


Roman autobiographique, Richard Wright y raconte son enfance et sa jeunesse dans les années 1920. Dans le sud raciste des États-Unis en proie à une forte ségrégation, le petit garçon doit comprendre le monde d’injustices dans lequel il vit.

1984.jpeg

Dernières fleurs avant la fin du monde de Nicolas Cartelet (Le Livre de poche)


Ce roman nous présente un futur sans abeilles, un futur dans la grisaille due à l’exploitation agricole intensive. L’humanité prend le chemin de la destruction et ne peut avoir de descendance. Nombre de questions d’ordre écologique sont abordées dans ce roman.

blanc.PNG

    

Des auteurs similaires

1984.jpeg

          

1984.jpeg

         

1984.jpeg

      

Pour aller plus loin
 

Si vous aimez l’évasion et la découverte littéraire, nous vous invitons à tester notre abonnement livres qui permet de recevoir tous les mois un livre choisi rien que pour vous par l’un de nos libraires indépendants partenaires !

Les cartes cadeaux d’abonnement sont aussi une bonne idée cadeau pour tous les curieux, ainsi que les coffrets en édition limitée.