top of page

Les librairies françaises à l'étranger : comment se lancer ?

Quand on aime la littérature, on a envie de la partager. Et il peut être tentant de le faire à l’étranger. De plus en plus, des librairies françaises ouvrent aux quatre coins du monde, exportant la culture littéraire francophone. Mais comment se lancer dans cette aventure ? Par où commencer ? Y a-t-il des organismes pour accompagner les entrepreneurs littéraires ? La box livre Kube résume les points essentiels auxquels penser pour ouvrir sa librairie à l’étranger !


Le potentiel des librairies françaises à l’étranger


Les librairies françaises à l’étranger exportent la culture littéraire francophone. Mais pas seulement ! Elles créent également un lien affectif avec les expatriés. De quoi leur remonter le moral dans un pays où la culture et le mode de vie sont différents et parfois difficiles à adopter.


Ces librairies sont donc bien plus qu’un simple lieu de vente de livres. Elles sont le cœur de la culture française. Elles proposent des événements, des lectures, des débats… Non seulement elles constituent une oasis culturelle pour les expatriés français, mais elles sont aussi source d’apprentissage pour les étrangers qui souhaitent explorer la langue et la littérature françaises.

Ne pas oublier les exigences légales et réglementaires


Il est important de ne pas se lancer tête baissée dans cette aventure. Avant toute chose, il est essentiel de comprendre les réglementations locales concernant la création d’entreprise. Les exigences varient d’un pays à l’autre, notamment en ce qui concerne l’importation de livres.


Afin de vous aider, entourez-vous d’experts dans le domaine. Par exemple, il peut être utile de consulter un avocat spécialisé dans le droit des affaires international. Il vous conseillera pour être sûr que vous respectiez bien les lois locales.


Vous pouvez aussi contacter des libraires expatriés pour leur demander conseil. Ils pourront répondre à vos questions et vous aiguiller au mieux dans votre projet. Chez Kube, nous avons une libraire du bout du monde. Elle s’appelle Maryline et elle a ouvert sa propre librairie au Chili, à Santiago. Depuis plus de 20 ans, la librairie Le Comptoir continue d’accompagner petits et grands et de proposer un large choix d’ouvrages exclusivement en français dans les domaines les plus variés.


Il existe également de nombreux organismes qui soutiennent les libraires expatriés. C’est le cas du CNL (Centre National du Livre), de l’ADELC (Association pour le développement de la librairie de création) et de l’AILF (Association Internationale des Libraires Francophones).


Les organismes qui soutiennent les libraires à l’étranger


Le Centre National du Livre (CNL)


Le CNL propose différentes aides afin de soutenir les libraires, dont notamment l’aide à la formation de libraires francophones à l’étranger. L’organisme propose une subvention pour soutenir les libraires dans leur démarche de professionnalisation et de valorisation de leur activité. Le CNL met alors en avant les libraires et leur rôle de diffuseur de la culture et du livre français à l’étranger auprès de professionnels français.


Vous trouverez plus d’informations quant à la démarche à suivre et aux montants attribués sur le site officiel du Centre National du Livre.


L’Association pour le développement de la librairie de création (ADELC)


Cette association a été créée par des éditeurs de littérature générale soucieux de favoriser la diffusion de la création éditoriale. Pour ce faire, l’ADELC apporte aux libraires les moyens de se développer et de conserver leur indépendance.


Retrouvez plus d’informations sur les aides apportées via le site officiel de l’Association pour le développement de la librairie de création.


L’Association Internationale des Libraires Francophones (AILF)


L’AILF a pour mission de développer la langue française et les cultures francophones à travers la mise en réseau des librairies francophones dans le monde. L’association a été créée en 2002 par une quarantaine de libraires. Depuis plus de 20 ans, elle lutte pour rompre l’isolement des libraires francophones à l’étranger. Elle développe également des relations pérennes entre les différents acteurs de la chaîne du livre. Elle se compose aujourd’hui d’une centaine de libraires partout dans le monde.


Vous souhaitez en savoir plus sur les actions de cet organisme ? Retrouvez toutes les informations sur le site officiel de l’AILF !


Créer une communauté


En tant que libraire francophone à l’étranger, il est extrêmement important de créer une communauté forte. Il est alors pertinent d’organiser régulièrement des événements, comme des clubs de lecture par exemple, des séances de dédicaces, des cours de langue ou encore des ateliers pour enfants. Ainsi, vous fidéliserez les expatriés francophones, mais aussi les habitants désireux d’apprendre le français.


Au-delà de ça, le marketing et la communication ont leur rôle à jouer. Il est important d’utiliser les réseaux sociaux pour faire connaître votre librairie. Faites des partenariats avec des institutions culturelles françaises locales, des expatriés influents, etc. C’est le meilleur moyen pour vous faire connaître.

Nous espérons que cet article vous a aidé et inspiré. Ouvrir une librairie française à l’étranger est une aventure passionnante. Mais elle nécessite une planification minutieuse et une gestion stratégique : un bon emplacement, un catalogue attrayant, une communauté engagée et une stratégie marketing… Sans oublier les aides apportées par de nombreux acteurs ! Tous ces éléments vous permettront de créer une librairie qui diffuse la littérature et la culture françaises.


Ne partez pas, Kube vous réserve une surprise !

Recevez chaque mois les chroniques des 3 livres coups de cœur du moment des fondateurs.

Alors, prêt à faire de belles découvertes ?



Komentarze


bottom of page