Les étoiles les plus filantes
de Estelle-Sarah Bulle

Le tableau d’une époque à travers la création d’Orfeu Negro.

Découvrez

Les étoiles les plus filantes - Estelle-Sarah Bulle

Pour la rentrée littéraire 2021, Estelle-Sarah Bulle nous plonge à la fois dans le milieu artistique et dans celui des favelas de Rio. Avec son troisième roman Les Étoiles les plus filantes paru aux éditions Liana Lévi, l’auteure nous démontre une nouvelle fois la puissance de son écriture, aussi poétique que politique.

Orfeu Negro

Orfeu Negro est un film musical adapté de Orfeu da Conceição, une pièce de théâtre écrite par Vinicius de Moraes. Il s’agit d’une réinterprétation du mythe d’Orphée et d’Eurydice qui se voit transposé à Rio de Janeiro, pendant son célèbre carnaval. Le film Orfeu Negro a eu un destin peu commun. À sa sortie, il a connu un succès fulgurant, aussi bien en France qu’à l’étranger. En 1959, il décroche la Palme d’or au festival de Cannes et l’année d’après il gagne l’oscar du meilleur film étranger. Puis, il a quasiment disparu, avec une soudaineté aussi inattendue que son vif succès ; comme une étoile filante qui n’a marqué de son passage que ceux qui ont pu l’admirer. C’est en partie ce qui a fasciné Estelle-Sarah Bulle, en plus du choix artistique fort qui est celui d’un casting quasiment exclusivement composé de locaux brésiliens, à l’exception de l’actrice d’Eurydice.

La peinture d’une époque

Le film de Marcel Camus raconte déjà beaucoup de son époque : la fin des années cinquantes en France et au Brésil, la Guerre Froide, la naissance du bossa nova. Parlant de Guerre Froide, il est intéressant qu’avec l'émergence du soft power, ce film ait été utilisé comme arme culturelle aussi bien par la France, que par le Brésil ou les États-Unis. L'œuvre d’Estelle-Sarah Bulle vient ajouter une dimension supplémentaire en se présentant comme une mise en abyme du film. Les sentiments des acteurs face à la caméra se voient comme redoublés par leurs relations extra-filmiques. La ville de Rio et ses favelas prennent vie, Brasilia se construit sous nos yeux tandis que la bossa nova, musique d’origine brésilienne la plus célèbre, forme ses mélodies. D’ailleurs, la musique du film est également faite par les locaux. Estelle-Sarah Bulle parle de la bossa nova comme “une étoile que tout le monde aurait vu briller à un moment, et dont chacun garde une vue un peu poétique”. C’est également ce qu’elle va chercher à retranscrire dans son ouvrage.

Estelle Sarah-Bulle

Estelle Sarah-Bulle devient auteure en 2018 avec la parution de son premier ouvrage aux éditions Liana Levi de son premier ouvrage intitulé Là où les chiens aboient par la queue. Elle travaillait auparavant dans un cabinet de conseil et au sein d’institutions culturelles avant de se consacrer entièrement à l’écriture, chose qu’elle désirait depuis longtemps. Ce roman à mi-chemin entre l’autobiographie et la fiction a été vivement accueillie par la critique. Ce roman lui a permis de recevoir deux prix. Elle publie deux ans plus tard un roman jeunesse. Ses ouvrages ont en commun l’immersion dans des territoires dont on parle peu.

Pour la rentrée littéraire 2021, Estelle-Sarah Bulle nous emmène à Rio de Janeiro, en plein tournage du film Orfeu Negro, aussi marquant qu’oublié. Découvrez les coulisses fictives de cette étoile filante du cinéma et par là le contexte qui a forgé son émergence !

                  

Si vous êtes intéressé par le roman Les étoiles les plus filantes, vous serez susceptible de craquer pour notre coffret livres "De grands classiques méconnus" contenant 3 grands succès littéraires méconnus et des surprises.

Étiquettes littéraires 

THRILLER-75.jpg

Littérature française
Roman
Mythe
Réécriture
Tragédie
Aventure
Brésil
Favelas
Bossa nova
Orfeu Negro

Cliquez ici pour découvrir ce coffret !

Les livres d'Estelle-Sarah Bulle préférés de nos libraires partenaires

1984.jpeg

            

1984.jpeg

Les fantômes d’Issa

1984.jpeg

Là où les chiens aboient par la queue

1984.jpeg
1984.jpeg

             

           

Si vous avez aimé Les étoiles les plus filantes,
nos libraires vous recommandent les livres suivants

1984.jpeg

1. Hadès Argentine de Daniel Loedel (La Croisée)


Tomas Orilla, dix ans après avoir fui l’Argentine, retourne dans sa ville natale. Il suit alors les traces du fantôme d’Isabel, la femme qu’il aimait. Son lien avec Isabel l’a entraîné dans un épisode politique effroyable. Tomas marche au milieu de Buenos Aires en lambeaux, ressassant les choix auxquels il a été confronté et les actes commis par amour ou lâcheté. Daniel Loedel exploite ici le mythe d’Orphée et Eurydice, représentés par Tomas et Isabel. L’enfer, celui de la guerre comme celui des flammes, est très présent dans tout le roman.

1984.jpeg

2. Tableau final de l’amour de Larry Tremblay (Les Arènes)


Tableau final de l’amour s’inspire librement de la relation tumultueuse entre le peintre Francis Bacon et son amant George Dyer, voyou viril qu’il raconte au début des années 1960. Relation artistiquement fertile mais tragique, Larry Tremblay donne la parole à Francis Bacon pour en faire une œuvre viscérale.

blanc.PNG

              

Des auteurs similaires

1984.jpeg

             

1984.jpeg

             

1984.jpeg

             

Pour aller plus loin
 

Si vous aimez l’évasion et la découverte littéraire, nous vous invitons à tester notre abonnement livres qui permet de recevoir tous les mois un livre choisi rien que pour vous par l’un de nos libraires indépendants partenaires !

Les cartes cadeaux d’abonnement sont aussi une bonne idée cadeau pour tous les curieux, ainsi que les coffrets en édition limitée.